La qualité de l’air intérieur dans les hôtels

Dans une chambre d’hôtel il y a plusieurs types de pollution :

La première est la pollution dite chimique. On entend de plus en plus souvent parler du Formaldéhyde. Ce composé est présent dans les chambres d’hôtel mais aussi chez vous. Pour rappel le Formaldéhyde (aussi appelé formol sous sa forme liquide) est classé comme cancérogène avéré. On le trouve principalement dans les produits d’entretien, les revêtements de murs, de sols, les meubles … Il existe d’autres polluants chimiques comme le monoxyde de carbone, e NO2 .. Ces polluants sont dangereux pour la santé, et auront des répercussions sur le sommeil de vos clients.

Le deuxième type de pollution est la pollution physique, on parle notamment des particules fines. Les particules fines sont elles aussi au cœur des débats depuis quelques années maintenant. Le ménage fait régulièrement dans les chambres ne va faire qu’accroître leur action en les remettant en suspension dans la chambre.

Le dernier type, est celui auquel on pense systématiquement quand on va à l’hôtel. Il s’agit du type biologique. Les acariens et les moisissures bien sûr.

Il existe tout un tas de recommandations pour améliorer la qualité de l’air. Mais ouvrir les fenêtres comme l’a suggéré notre président n’est plus suffisant.

Quelles solutions restent-t-il ? Comment rassurer les clients ? Et surtout comment les protéger face à ce type de polluants ?

La solution que nous proposons permet de les éradiquer.

Il s’agit d’une solution qui va mesurer : l’indice de confinement (plus l’indice est élevé, plus le risque de propagation des virus est fort), la température et l’humidité (un taux d’humidité trop élevé favorise l’apparition de moisissures).

Elle va ensuite purifier et désinfecter l’air intérieur en continu et en présence humaine ! Ce qui entrainera la destruction des odeurs, des moisissures, des bactéries et des virus dont la COVID 19.

Une destruction à 99,999% de la COVID 19.

Une solution qui va rassurer vos clients et vos salariés.